Info-Sante Médecine Générale

Vaccination contre la grippe

Recommandations en Belgique :

La vaccination est recommandée aux personnes qui courent un risque accru d’être gravement malade en cas de grippe :

Toute personne à partir de l’âge de 6 mois, qui présente une affection chronique sous-jacente, même stabilisée, d’origine:

  • pulmonaire (ex: BPCO, asthme sévère),
  • cardiaque, hépatique, rénale, métabolique (ex: diabète)
  • neuromusculaire ou des troubles immunitaires
  • Toute personne âgée de 65 ans et plus.
  • Les personnes séjournant en institution.
  • Les enfants de 6 mois à 18 ans sous thérapie à l’aspirine au long cours
  • Les femmes enceintes qui seront au deuxième ou troisième trimestre de la grossesse au moment de la saison de la grippe.

La vaccination est aussi recommandée aux individus qui peuvent transmettre la grippe à des personnes fragilisées :

  • Le personnel du secteur de la santé
  • Les personnes qui vivent sous le même toit que des personnes à risque ou des enfants âgés de moins de 6 mois.

Dépistage : pour qui ? pour quoi ?

Dépistage du cancer du col de l'utérus

Malgré l'apparition du vaccin contre le Papillomavirus Humain (HPV), le dépistage du cancer du col par frottis reste indispensable.

En effet, le cancer du col de l'utérus est le 2ème cancer chez la femme. Il s'agit d'une maladie grave et lourde qui débute par des lésions pré cancéreuses. Ce sont ces lésions qui sont dépistées lors du frottis et qui peuvent être prises en charge efficacement.

Le cancer du col de l'utérus ne se développe que chez les femmes contaminées par certains types de papillomavirus. Ces virus sont transmis lors des rapports sexuels non protégés. Il est est donc important que toute femme ayant une vie sexuelle se fasse dépister régulièrement.

Le frottis est remboursé 1x tous les 3 ans par les mutuelles.

Dépistage des IST (Infections Sexuellement Transmises)

Un dépistage des IST peut être fait chez tous les médecins généralistes, dans tous les centres de planning familial ou au centre Elisa.

Pour certaines IST (VIH, hépatite B, hépatite C, syphilis) le dépistage se fait par prise de sang, pour d'autres (chlamydia, gonocoque) par un frottis ou une analyse d'urine.

Il s'agit d'un acte médical confidentiel qui ne peut être fait qu'à la demande ou avec l'accord de la personne.

Les résultats sont communiqués directement à la personne en consultation quelques jours plus tard.

Quand faire le test ?

Suite à une prise de risque (rapport sexuel non protégé, déchirement du préservatif, partage d une seringue ou d 'un matériel infecté) ; lorsqu’on souhaite ne plus utiliser de préservatif dans un couple stable ; si on a besoin de se rassurer ; quand une grossesse est envisagée.

On conseille d'attendre 3 mois entre la prise de risque et le dépistage afin d'avoir une réponse fiable. Pour le VIH, le délai est raccourci à 6 semaines pour autant que le test sanguin utilisé soit de 4ème génération.

Dépistage du cancer colo-rectal

C’est la deuxième cause de décès par cancer (après le cancer du sein chez la femme et du poumon chez l’homme).

Le dépistage doit se faire dès 50 ans s’il n’y a pas de facteur de risque. Ceux-ci  sont : des antécédents personnels ou familiaux de cancer du côlon, de polypes ou de pathologies inflammatoires du colon, les consommations excessives d’alcool et l’obésité.

Le dépistage consiste en  la recherche de sang dans les selles via le test Hemoccult qui est remis par le médecin sur simple demande pour tout patient de 50 ans ou plus soit dans certains cas par coloscopie.

Dépistage du cancer du sein

Le cancer du sein reste la première cause de décès chez la femme.

Lorsqu'il n'y a pas de notion de cancer familial, il est conseillé de débuter le dépistage dès l'âge de 40 ans. En fonction des cas, le rythme de surveillance varie (annuel, tous les 2ans…)
S'il y a des cancers du sein dans la famille, il est fortement conseillé de débuter la surveillance 5 à 10 ans avant l'âge de survenue du cancer dans la fratrie.

Le dépistage consiste en :
  • L’éducation de la patiente à l’autosurveillance : se regarder dans un miroir, forme, taille des seins et du mamelon, l’autopalpation.
  • Visite annuelle chez le gynécologue ou son médecin traitant s’il fait du planning familial
  • Mammotest (gratuit pour toute femme de plus de 50 ans) avec échographie et mammographie dans un centre spécialisé.

Dépistages à faire dans le cadre d'assuétudes chroniques

  • Tabac : pathologies pulmonaires, cardiovasculaires ou tumorales…
  • Alcool : pathologies hépatiques, gastro-intestinales….
  • Drogues : pathologies infectieuses
  • Médicaments : intoxication, effets secondaires sur différents organes